Revenir au site

DETECTION DU MENSONGE - Ep1

Les Filtres d'Authenticité - L'effet PYGMALION

· synergologie,detection mensonge,effet pygmalion,analyse comportement,body language

Préambule sur la communication et le mensonge

"Comment repérer le mensonge?"

En tant qu'analyste comportemental, voila une question que l'on me pose régulièrement, quel pouvoir extraordinaire de savoir si nos interlocuteurs nous mentent.

Il existe de nombreux signes qui permettent de le décrypter. Ils peuvent être d'ordre comportementaux et non verbaux ce que nous étudions en Synergologie, mais dans un premier temps il est nécessaire de connaitre et comprendre les filtres d'authenticité qui sont liés à notre perception de l'autre et de son discours. Ils influencent même leur comportement dans certains cas.

Dans une situation idéale:

A dit la vérité - B entend la vérité

Ou bien:

A dit un mensonge - B entend un mensonge

Nous savons que cela ne se passe pas comme cela, il existe des distorsions de la réalité. Cette distorsion est fonction de notre cadre de référence (culturel, éducationnel, mentale, énergétique…)

Nous ne sommes donc pas toujours sincère et authentique, aussi bien dans notre la réception d'un message (émetteur silencieux) que dans l'émission de celui-ci (émetteur bruyant), nous projetons sur l'autre notre manière de voir, de penser sans nous en rendre compte.

Voici ce qui relève plus de la réalité:

A dit la vérité mais B ne le croit pas

Ou bien:

A ment mais B pense qu'il dit la vérité

Nous pouvons donc comprendre et constater que les messages que nous émettons de manière verbale ou comportementale ne sont pas réceptionnés de la même manière par nos interlocuteurs.

Notre propre comportement influence la communication de nos interlocuteurs, parfois de manière consciente (usité par exemple durant une négociation complexe) mais le plus souvent non-consciente.

Les filtres d'authenticité vont donc modifier et influencer notre communication interpersonnelle et par conséquent la détection du mensonge ou de la vérité.

Le premier filtre d'authenticité: L'effet Pygmalion

L'effet Pygmalion fut découvert par Rosenthal en 1968 grâce à une expérience scientifique sur des rats:

Pour cette expérience, deux échantillons de rats sont constitués complètement au hasard.

Le premier échantillon est confié à un groupe d'étudiant avec l'information que ces rats sont "doués" et capables d'une extrême intelligence.

Le second échantillon est confié à un deuxième groupe d'étudiants avec l'information que ces rats n'ont rien d'exceptionnel et que pour des raisons génétiques ils sont même plutôt "limités".

La consigne est de faire parcourir un labyrinthe à chaque échantillon.

Les résultats sont édifiants car après analyse, les rats du premier échantillon considérés par les étudiants comme "intelligents" ont tous traversés le labyrinthe à l'inverse du second échantillon dont certains cobayes n'ont même pas traversés la ligne de départ.

Le comportement des étudiants à donc influencé directement celui des rats dans leur manière de se comporter et par extension dans leurs résultats.

Nous pourrions donc résumer l'effet Pygmalion ainsi:

C'est l'effet des attentes et des préjugés d'une personne sur le comportement d'une autre personne.

Cela décrit la relation qui existe entre le potentiel que l'on prête à un individu et sa capacité à effectivement la satisfaire. Des attentes positives entrainent de bons résultats, des attentes "négatives" entrainent l'échec et l'immobilisme.

Pourquoi Pygmalion ?

Ce sculpteur Chypriote de l'Antiquité a créé selon la légende, une statue de femme d'une telle beauté qu'il en est tombé amoureux. Il a demandé aux dieux de lui donné vie. La déesse Aphrodite de l'amour a exaucé son vœux.

La force de croire donnerait vie à une statue.

Signification dans le mensonge

Comment adapter cet effet Pygmalion à la détection du mensonge ?

Nous allons projeter sur l'autre ce que nous voulons voir. En d'autres termes celui qui observe fabrique le menteur si il pense que la personne est menteuse. Il va donc l'influencer si fortement et de manière non consciente qu'il va modifier le comportement de l'autre pour le modeler à ce qu'il croit et attend de lui.

Je vois ce que je pense et je me trompe - c'est une projection de moi sur l'autre qui le contamine

L'effet Pygmalion projette notre vison et fabrique donc un comportement, il va donc créer un menteur alors que celui-ci ne l'est pas au départ de la relation. Il est autant lié à la communication verbale que non verbale.

Il existe plusieurs filtres d'authenticité (effets d'Othello, de Kassin, De Paulo…) qui vont modifier le comportement et le discours, les connaitre et les comprendre sont des préalables essentiels pour toute personne souhaitant décrypter le mensonge.

J'aborderai dans le prochain billet l'effet Othello découvert par Ekman en 1978.

"Il ne faut pas observer pour comprendre mais comprendre pour observer" P. Turchet

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK